Les clefs de l'Ordre : lettre d'un frère théologien

"Mon frère,

De mémoire de théologien, notre Ordre a rarement connu pareille crise. Nous qui sommes des piliers du Royaume, qui assurons sa cohésion, nous nous sommes fourvoyés. Depuis notre fondation nous avions trois missions sacrées : 

- enregistrer et transmettre l’histoire du royaume
- garder les habitants des dangers que représentent les religions et autres croyances en de fausses divinités.
- Préserver royaume de la menace de la magie

Bien que ces missions soient toujours les nôtres, c’est tout juste si nous nous en acquittons encore. Nos frères vous diront surement que tout cela est dû aux récents évènements qui ont bouleversé nos croyances et nos convictions, ou encore que notre chef suprême, l’Archi-Prélat en est le responsable. Mais c’est là un mensonge bien confortable dans lequel il est aisé de se réfugier.

Il est vrai que nous avons été complètement pris au dépourvus par la soudaine apparition d’une étrange créature, un soi-disant avatar de dieu, lors du dernier anniversaire du Roi. Nous qui avons toujours crié haut et fort que les dieux n’existaient pas, nous nous sommes laissés désarçonner par un stratagème de croyants. Nous nous sommes montrés faibles et désarmés face à une menace que nous avons juré de combattre, cet incident ne sera surement pas sans conséquences pour la crédibilité de l’Ordre. Si nous ne nous montrons pas forts, comment le peuple pourrait-il nous suivre ?

Comme si cela ne suffisait pas, les dernières décisions du Roi, nous ont plongés dans la stupeur voire la colère pour certains d’entre nous. Qu’il accepte les Unbreiths en tant que citoyens du royaume, nous aurions pu facilement accepter cette lubie, mais anoblir une mage libre ! Nous qui avons toujours soutenu le pouvoir royal, la lignée de l’Unificateur, nous nous sommes sentis trahis. Aujourd’hui le Roi bafoue nos principes élémentaires, demain peut-être les nobles lui emboiteront le pas – ils montrent déjà des signes de défiance envers l’Ordre – et qui sait si ils n’abriteront pas des mages libres dans des coins reculés de leurs domaines ? Nous savons qu’ils sont prêts à tout pour grapiller chaque miette de pouvoir….

Mais à la vérité, mon frère, je vous le dit : l’Ordre stagne depuis des années, nous nous intéressons plus au statut et aux richesses qu’à nos missions. Nous sommes devenus corrompus et indolents. Il faut bien admettre que nous récoltons ce que nous avons semé. 

Depuis plus de 8 mois maintenant l’Ordre est dans le plus grand chaos. Notre unité a volé en éclats et nous ne savons plus quoi penser, quoi croire, qui suivre…. Notre Archi-Prélat s’est enfermé dans sa tour d’ivoire pour échapper à la pression et aux critiques. Des soi-disant prophètes se lèvent et clament détenir les réponses à nos questions…

C’est finalement dos au mur, et dans une dernière tentative de sauver sa place, que l’Archi-Prélat vient de convoquer un Grand Conclave. C’est un évènement rarissime qui verra des représentants de l’ensemble de l’Ordre, des membres des 3 chapitres se réunir pour enfin décider de notre avenir, et je veux croire que nous en avons un ! 

Mon âge avancé ne me permet plus d’entreprendre ces grands voyages qui font le piment de notre vie de devoir et d’obligations. Qui plus est, je n’ai plus la verve de ma jeunesse pour avoir ma place dans ces fougueux débats. Je place de grands espoirs en vous mon frère, vous qui serez de cette assemblée, comprenez bien que vous aurez dans vos mains l’opportunité de sauver notre Ordre et je vous fais confiance pour le faire sortir de cette crise plus fort et plus soudé que jamais.

Vous trouverez ci-joint mes procurations de vote, que vous présenterez à l’huissier le moment venu.

Que nos ancêtres vous accompagnent dans ce qui sera surement la plus grosse responsabilité que vous aurez à porter dans votre existence.

Fraternellement."